Le citoyen en campagne …

L’ambition de Pérols Démocratie Citoyenne est de mobiliser un socle citoyen pour que Pérols demeure une commune avec une forte identité, une commune ancrée dans la métropole mais qui ne se transformera pas en un simple quartier de Montpellier.

Cela suppose, entre autres, de lutter pour préserver au maximum nos espaces non encore urbanisés.

En détail, la première étape pour y parvenir.

« Le citoyen en campagne » selon Pérols Démocratie Citoyenne

P.D.C, Pérols Démocratie Citoyenne, la liste emmenée par Cathy PROST pour les municipales de 2020 est une liste résolument différente.

P.D.C travaille pour construire un échange durable avec vous, citoyens Péroliens.
Nous allons nous attacher, point par point, à communiquer en toute transparence.
C’est un engagement pour que l’on comprenne, ensemble, les enjeux de notre village et pour que vos choix sur l’avenir de votre territoire, soient faits en conscience des réels enjeux.

La première étape que nous décryptons ensemble : c’est la campagne municipale.
La campagne va, nous l’espérons, nous emmener à la mairie, mais ce n’est pas notre seul objectif.
La victoire que nous visons : c’est de prendre la mairie à la tête d’un socle citoyen.
C’est-à-dire un groupe d’au moins 200 personnes qui seraient prêtes à s’engager, selon leurs disponibilités et dans leur quotidien, à la cogestion du village.
Prendre la mairie sans socle citoyen serait un échec pour nous.

Pour atteindre cet objectif, nous allons :
• Engager des frais de campagne,
• Vous rencontrer,
• Construire de l’information et des repères clairs pour mieux échanger avec vous,
• Et accueillir celles et ceux qui veulent se joindre à nous.

Dans quel cadre pourrons-nous faire cette campagne ?
A Pérols, durant la campagne, les listes qui seront présentes sur les deux tours, devront dépenser moins de 15 200 euros*.
Ces listes seront aussi obligées de trouver au maximum 15 200 euros* de financement et avoir des comptes équilibrés.
Si une liste ne respectait pas une de ces deux règles, et qu’elle était élue, son élection serait annulée.

Le financement peut être de deux types :
1. Des emprunts contractés directement par le ou la candidat (e ) .
Pourquoi des emprunts ?
Parce que les candidats qui seront au deuxième tour seront remboursés de 47,5 % de leurs dépenses.
De ce fait les candidats peuvent faire le pari d’être présents au second tour et empruntent 47,5 % des frais de campagne.
Pour les candidats de Pérols ce prêt sera de l’ordre de 7 200 euros *
2. Des dons de particuliers :
Les dons devront être fait à partir du 1er Septembre 2019. Ils doivent compléter le budget de la campagne. Pour Pérols ces dons seront de l’ordre de 8 000 euros*.
Ils ne peuvent provenir que de particuliers et un particulier ne peut pas donner plus de 4 600 euros.

Conclusion : avec deux donateurs et une banque, une liste pourrait financer toute cette campagne…. et être redevable en priorité à 2 personnes.
Ce n’est pas du tout l’objectif de Pérols Démocratie Citoyenne.
P.D.C veut constituer un groupe fort de citoyens et ouvrir la campagne de dons au plus grand nombre de Péroliens.

Et pour vous qu’est-ce que signifie tout cela ?

Tout d’abord est-ce que vous participerez à cette campagne ?
La réponse est oui, de près ou de loin.
En effet, même si vous ne votez pas, vous aller financer la campagne des candidats présents au second tour, car vos impôts participeront au remboursement des frais de campagne.
Sur ce point il n’y a rien de nouveau. Il faut juste ne pas se leurrer : si vous ne faites rien, vous faites quand même !

Alors, comme vous êtes déjà impliqué, nous nous faisons un devoir d’insister sur le contexte.

Une dynamique lourde est en place.

Elle est en train de transformer définitivement notre village de Pérols en un futur quartier anonyme de Montpellier.
Et rien n’est réellement fait contre cela.
• Pour preuve : aujourd’hui le Pérolien est, dans la métropole, l’habitant qui donne le plus au budget de la métropole.
• Pour autre preuve : Pérols est entrain de brader les derniers espaces libres de son territoire aux « projets Métropole » et aux obligations d’habitat social.

Au rythme de cette transformation, ce mandat est notre dernière chance de changer les choses.

Et pour changer les choses, ce ne sont pas une personne ou une poignée de personnes, aussi convaincues qu’elles soient, qui y arriveront.
C’est un socle de citoyennes et de citoyens forts, défenseurs de leur territoire et une mairie représentative et coordinatrice, qui pourront, peut-être, construire ensemble un autre avenir pour leur village.

Est-ce que vous allez permettre que ce socle citoyen devienne réalité ? La réponse écrira notre avenir commun.

Pour nous, vous êtes au cœur de nos objectifs, et votre rôle ne se résume pas à :
« Aller voter ou ne pas aller voter ».

Lors de cette campagne vous allez être sollicité(e) par les listes de tout bord.

Si vous refusez ces sollicitations, c’est : que vous signez immédiatement, sans vous battre, pour vivre à ……. Montpellier.

Alors, certes Montpellier doit grandir.
Mais grandir ne doit pas signifier systématiquement transformer Pérols, Saint Georges d’Orques, Lattes et les autres villages alentours, en ….. un coin de Montpellier.
L’urbain ne doit plus mécaniquement remplacer le semi urbain.

Cela nous concerne, nous Péroliens,
Mais cela concerne aussi tous les habitants des villages de la métropole et de France qui sont en train d’être digérés par leurs grandes voisines.
Nous ne sommes donc pas seul(e)s dans cette situation
Nous ne sommes pas seul(e)s à devoir réagir.

Alors si cette fatalité ne vous plait pas, lors de cette campagne municipale, vous pouvez réagir, vous pouvez :

· Ecouter toutes les listes qui viendront vers vous, vous ne risquez rien ! Vous risquez moins en tout cas moins que d’être distants et passifs. Car avec ou sans vous, les choses se mettent en place irrémédiablement.

· Rencontrer les candidat(e)s et leurs soutiens, pour les découvrir et les connaître, échanger avec eux et comprendre leur disponibilité et leurs engagements.

· Comprendre aussi ce qu’ils proposent, comment ils vous considèrent et ce qu’ils attendent de vous : si ce n’est que votre vote sans votre participation, vous risquez d’aller au-devant de mauvaises surprises, enfin découvrir ce qu’ils veulent faire de notre village.

· Questionner sur ce que vous ne comprenez pas. Le devenir de notre village n’est pas qu’affaire de spécialistes. C’est plutôt les spécialistes qui doivent en faire l’affaire de tous.

· Choisir au risque de vous tromper et nous le répétons, ne pas choisir serait choisir d’accepter la dynamique en place.

· Soutenir financièrement le projet auquel vous adhérez car une campagne non financée ou mal financée a plus de chance d’être un échec. Ainsi, si vous avez l’habitude de défiscaliser pour des causes qui vous sont précieuses. Que dites-vous de réserver cette année de l’argent pour l’avenir de votre village ?

· Voter car cela peut être le début d’une belle aventure. L’aventure de l’ancrage des territoires face à la mondialisation.

Si vous êtes parvenu(e)s à cette ligne, un grand Merci à vous toutes et à vous tous pour votre intérêt.
A bientôt.

*(Ce chiffre est arrondi comme tous les chiffres de ce texte et pourrait évoluer légèrement en fonction de l’évolution des textes légaux).

Cathy Prost et toute l’équipe de Pérols Démocratie Citoyenne

La vie démocratique vue par Cathy Prost …

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans l’urne et à déléguer les pouvoirs à un élu, puis à se taire pendant 5 ans (..)
Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de la Commune (…) » Pierre Mendes France 1962

Il semblerait qu’aujourd’hui les citoyens se désintéressent du politique. Ils ne s’estiment pas écoutés, pas entendus, le dialogue (quand il existe…) s’avère bien souvent ardu avec les élus en place. Et pourtant, quand on va à leur rencontre, quand on les consulte, on mesure à quel point est forte leur envie de s’impliquer et de voir s’accroitre leur rôle dans les choix politiques.
La gestion des affaires communales est l’affaire de tous. Il est essentiel, sinon nécessaire, d’associer les habitants aux décisions qui conditionnent l’avenir de leur ville. Il faut en finir avec la marginalisation des citoyens … oui chacun d’entre nous a les compétences, oui nous pouvons trouver du temps si nous le désirons.
De nombreux outils démocratiques permettent aux habitants d’une commune une participation active et directe.
Le Conseil de Citoyens est un de ces outils, c’est un lieu d’échanges entre acteurs, et pas seulement une simple consultation. Il favorise l’émergence d’idées constructives et nouvelles, permet à des arguments inhabituels de se faire entendre, instaure une relation d’équivalence.
Il est l’opportunité pour chacun d’œuvrer au bien commun en participant activement à la vie publique.
La légitimité d’une décision repose sur l’existence d’une discussion préalable, à laquelle devraient participer tous ceux que la décision concerne.
La démocratie donne le droit de vote de manière équivalente à tous, il est grand temps qu’elle donne la parole à tous.
Commençons ensemble une histoire nouvelle…

Cathy Prost – Candidate aux élections municipales de mars 2020

Sans étiquette, tout simplement …

Depuis l’annonce de la candidature de Cathy Prost et de notre projet de gouvernance pour Pérols, nous avons eu l’occasion d’échanger avec de nombreux Péroliens.

Notre projet reçoit un accueil très enthousiaste et nous vous en remercions chaleureusement.

Quelques personnes intriguées par notre positionnement sans étiquette politique s’interrogent « Etes-vous plutôt sans étiquette mais de gauche ou sans étiquette mais de droite ? »

Cette interrogation légitime nous permet de préciser la sincérité de notre démarche.

La participation citoyenne n’est ni une idée de droite, ni une idée de gauche et a été encensée comme un moyen de moderniser notre démocratie par des personnalités politiques aussi différentes que Jacques Chirac ou Pierre Mendès-France. Elle répond aujourd’hui aux aspirations de toute la société, à Pérols peut-être encore plus qu’ailleurs.

Nous considérons qu’à l’échelle de notre commune de 9000 habitants, le dogmatisme politique n’a pas beaucoup de sens et que seul le pragmatisme et la complémentarité des compétences peut nous permettre de gérer la ville dans l’intérêt de tous et de libérer les initiatives citoyennes.

Nous pensons que toute attache partisane entrainerait des contraintes qui pourraient nuire à notre liberté de décision et nous amener à des alliances « stratégiques » contraires aux intérêts des Péroliens.

Notre projet est un projet POUR : POUR Pérols, POUR les Péroliens

Pour toutes ces raisons

Nous ne demandons pas aux Péroliens de préciser leur sensibilité politique pour rejoindre les différents Conseils et Ateliers Projets que nous mettons en place. Nous souhaitons simplement qu’ils adhèrent à notre démarche et acceptent un dialogue constructif dans le respect des convictions de chacun.

Elus, nous proposerons à l’ensemble des conseillers municipaux de participer activement à la gestion de notre commune, quelle que soit leur liste d’origine. Le clivage groupe majoritaire / groupe d’opposition, source de tensions permanentes, est une notion que nous dépasserons

Nous ne solliciterons bien évidemment l’investiture officielle d’aucun parti politique

Nous accueillerons avec plaisir le soutien de tous mais ne négocierons jamais aucune contrepartie.

Pragmatisme, cohérence et démocratie citoyenne … Sans étiquette, tout simplement.

La transparence de l’information permet une meilleure vigilance citoyenne

Aujourd’hui la population souhaite participer aux décisions, être consultée sur les projets qui l’impactent, prendre part à l’élaboration d’un projet local. Elle a une forte demande de transparence et d’honnêteté de la décision politique.

Les communes sont contraintes de mettre à disposition de leurs administrés, toutes les données concernant la vie de leur cité mais sans pour autant que ces dernières soient en accès libre et permanent. Par ailleurs, tout citoyen peut écrire à la Cada (Commission d’accès aux documents administratifs) afin que lui soient communiquées les données demandées, une procédure longue et pas toujours suivie d’effets.

Les communes et intercommunalités se dotent maintenant d’une plate-forme d’« Open Data » (base de données ouverte dont l’accès et l’usage sont laissés libres aux usagers). Malheureusement, toutes les informations ne sont pas toujours répertoriées et restent soit succinctes soit trop compliquées à exploiter pour des non spécialistes.

Pour plus de transparence, il nous parait indispensable de mettre en place des indicateurs clairs de l’action communale, d’en expliquer la signification – au besoin par des réunions de formation -, de suivre ces indicateurs dans la durée. Chaque citoyen disposerait alors d’un véritable tableau de bord lui permettant de suivre l’efficacité de l’action communale.

D’autres actions concrètes peuvent permettre à tout un chacun d’être informé des évènements qui interviennent sur sa commune que ce soit pour annoncer des animations festives, des réunions publiques ou tout évènement qui pourrait impacter la vie des citoyens et pas seulement pour valoriser les actions ou l’image du maire et de la collectivité.

Le journal municipal qui devrait rester avant tout un outil d’information, le site Internet de la mairie et ses envois de mails réguliers, l’organisation de réunions d’information voire les réseaux sociaux peuvent permettre de diffuser l’information rapidement, simplement et plus largement : plus de viralité, d’échanges, de partages, plus de collaboration et de participation.

Nous nous saisirons de ces outils pour relayer bien en amont les actions que la municipalité souhaite mettre en place, quand les projets n’en sont qu’au début de la réflexion permettant d’impliquer les citoyens qui deviennent également des relais d’information et ainsi toucher le plus grand nombre. Privilégier les échanges d’opinions, créer un réel espace citoyen et ainsi éviter d’être simple spectateur de décisions qui nous concernent.

L’information, l’écoute et la transparence sont sans aucun doute le socle de confiance pour un dialogue apaisé.

Cathy Prost et toute l’équipe de Pérols Démocratie Citoyenne